mercredi 23 mars 2016

Dhikr y Samá' : Musica Sufi Andalusi






Dhikr y Samá' : Musique Soufie Andalouse.
Poèmes du mystique Al-Shushtarí.
Confréríe Al-Shushtarí - Omar Metioui, dir.

Abû l-Hasan al-Shushtarî (Guadix 1212 - Damiète 1269) compte parmi les grandes figures qui ont marqué la fin du règne des Almohades. Ce grand mystique passe une période de sa vie au Maroc où il s'imprègne du dialecte marocain avant de rejoindre l'Orient en passant par Bougie (Algérie), Gabès (Tunisie) et Tripoli (Libye). Sa poésie connaît une large diffusion au sein des confréries religieuses dans le monde arabo-musulman. Obéissant aux instructions de son maître Ibn Sab'în (Murcie 1217 - Mecque 1269), il va errer dans les foires en dansant et en chantant des vers qu'il improvise au rythme d'un bendîr (tambour sur cadre) suivi par un chœur composé de disciples. Il est le premier à utiliser le zajal dans la poésie mystique.

L'œuvre de al-Shushtarî intéresse encore aujourd'hui les musiciens traditionnels et les adeptes des confréries religieuses. Les premiers intègrent sa poésie dans le répertoire des nûba. Quant aux seconds, ils l'utilisent dans le Samâ'.(Source : Foire2Fès)