samedi 29 août 2009

How does one find Peace and Tranquility?






Q
: How does one find Peace and Tranquility?


Amma: To attain peace and tranquility, our false way of thinking must first be changed. At present, we think that peace comes from the outside. This false conception makes us search for peace outside, in the objects of the world. But, in fact, real peace comes from within. The eternal fountain of peace is inside you. This truth should be understood first; then you can begin to work towards it.

To attain that peace, we should give solitude to the mind. Solitude does not mean to sit in an isolated, lovely place filled with natural scenery. Such a surrounding is only a small factor in helping us to gain real solitude. Real solitude is solitude of the mind; it means one-pointedness of the mind. Even a beautiful place will not give you peace of mind if the mind is agitated. Therefore, we should try to make the mind quiet by slowly controlling, gradually restraining it from running after anything and everything. In the beginning you should make a deliberate attempt to subdue the mind. Then, in due course, it will become effortless.

Do not mingle too much with people. Human being have a tendancy to follishly develop attachment to another person, especially if they are around him for some length of time and it is someone they like. You meet a stranger in a bus stop or railway station. He comes near you and tells you, "I don't know why, but I feel a spontanious love for you. You are really something special!", or some such flattery like this. Not only does our ego get puffed up, but we also quickly develop an attachment to the person. You "love" him. Why? Because he praised you. Then one day he criticizes you for something. The moment he does that, you turn against him, you hate him, you get angry with him, and sometimes you may even want to kill him. Your love is gone and hatred takes over in its place. Any peace you had is now gone, and tranquility has long since flown the coop. Why does this all happen? Because of agitation of the mind.

The same is the case with a pleasure-giving object. You see an object. You develop an attachment to it. You wan to somehow aquire it; therefore, you work hard and earn enough money to get it. But at the last moment, your hard-earned money is stolen by a thief. Disappointment and anger come because you could not fill your desire. Your desire is obstructed. You could not get the thing which you had become attached to. You get angry with your wife, your children, and whomever you happen to meet. Again, your peace is gone. Thus this peace comes and goes. It never remains with you. Why? Because of your likes and dislikes. Therefore, try to be detached by keeping your mind away from the things that want to gush into it.

Whatever sorrow comes, take refuge in God. Tell Him, "O Lord, one person scolded me unnecessarily. I am very sad." Do not tell another person about it. Tell God instead, "O Lord, is it because I did something wrong? Or Lord, is it You who made him do that? If so, then I have no problem because only if I have attachment would I become upset, wouldn't I? No, I don't have that. I don't have any attachment to the words or thoughts which other people utter. You are the one real nature of my Self. When I have to deal with others, I should depend solely on You and not on others, shouldn't I?"

Would we turn around and bark at a dog which barks at us as it stands by the side of the road? No, we wouldn't. If we did, then we would also be like a dog, wouldn't we? We have a world of our own with a cultureand behavior befitting human beings. In the same way, each object or person has its or his own nature. We will state a very high opinion about a certain object or person without having observed properly. Afterwards we will remark, "Alas, I am ruined. I should not have bought that thing," or "Oh, what the heck! He acted in such an obnoxious way." It was we who had first given the object or person a "big certificate" or a high opinion, and afterwards we regretfully realize the real nature of the person or object. As a result, we hate or condemn what we first admired. We should persue our path, accepting and considering other persons and objects as having their own nature and not expect them to be otherwise. Do not pause to question or criticize their behavior. We are much more like a dog than a dog itself if we turn around to question without understanding the proper nature of things.



Source : page MySpace d'Amma.



vendredi 28 août 2009

Hadopi (résumé)






Le texte français revient au Parlement le 14 septembre

C'est à partir du 14 septembre que le texte du projet de loi relatif à la protection pénale de la propriété littéraire et artistique sur Internet (dit Hadopi 2) devrait être soumis à un vote solennel, lors de la reprise des travaux du Parlement. Selon ce texte, "des agents habilités et assermentés devant l'autorité judiciaire" constateront les faits. Les petites infractions pourront être traitées par ordonnance pénale, procédure simplifiée déjà utilisée dans les excès de vitesse automobile, par exemple. Les cas plus importants - mais le texte reste flou sur la limite entre petites et grandes infractions - seront traités au tribunal correctionnel, à juge unique (au lieu de trois juges). Une amende de 1 500 euros pourra être exigée ; s'il y a poursuite pour contrefaçon, c'est l'amende actuelle de 300 000 euros et deux ans d'emprisonnement. L'obligation pour l'usager de sécuriser la connexion Internet reste un point délicat : si l'adresse d'un utilisateur apparaît sur un réseau pirate, c'est l'abonné titulaire de la ligne qui sera exposé aux poursuites, qu'il ait ou non piraté. Une notion de "négligence caractérisée" qui devrait à nouveau faire débat.


mercredi 26 août 2009

Archives





Le premier groupe "pro" auquel j'ai participé...




lundi 17 août 2009

Thérémine






Article envoyé sur facebook par Bruno Letort.

Peu de temps après la révolution d'octobre, Lev Sergeïevitch Termen, dit Léon Thérémin invente "l'étherophone" ; un instrument qui utilise le champ électromagnétique émis par deux antennes pouvant ainsi produire des sons selon le mouvement des mains, sans aucun contact physique de l’instrumentiste. Présenté à Lénine en 1922, l'instrument fascina l'assemblée et le fondateur de l'URSS à tel point qu'il en fit construire immédiatement 600 exemplaires pour qu'il soit joué dans tout le pays.

L'étherophone, rebaptisé le Thérémine, devint alors un enjeu pour la propagande léniniste; l'instrument correspondait en tout point à la définition du socialisme d'alors : "la dictature du prolétariat et l'électrification en plus". En 1927, Léon Thérémin devint alors l'ambassadeur de son instrument et de l'idéologie qu'il véhicule. De Francfort à Berlin, de Londres à Paris l'inventeur sillonnera l'Europe avant de rejoindre New-York le 21 décembre 1927. Le 24 janvier 1928, le Theremin est présenté à Sergeï Rachmaninov et Arturo Toscanini lors d'un concert privé donné dans les salons de l'hôtel Plaza, quelques semaines avant une démonstration au Metropolitan Opera House.

Mais les autorités soviétiques n'avaient pas prévu que Léon Theremin quitterait ses habits "d'agent de propagande" pour endosser ceux d'un bourgeois new-yorkais, arpentant les palaces et dépensant plus que de raison. Quelques années plus tard des agents du NKVD enlèvent Lev Sergeïevitch Thermen pour le ramener en URSS où il sera emprisonné dans un camp sibérien. Les archives soviétiques nous apprendront, après la Pérestroïka, que l'inventeur était également membre des services secrets, mais les piètres résultat quant à ses activité d'agent de renseignement, amenèrent les dirigeants soviétiques à demander son "rapatriement".

C'est donc une curieuse aventure musicale et humaine que celle de Léon Thérémin, inventeur de l'un des plus anciens instruments électroniques, encore joué aujourd'hui. Son histoire croisa une page importante de l'Histoire du vingtième siècle, transformant son itinéraire en une véritable fiction teintée d'espionnage, reflet de la "guerre froide" qui trouve ses racines dès 1917.

Un exemple de l'utilisation de cet instrument étonnant :




vendredi 14 août 2009

Good Vibrations




Photobucket

Photobucket

Photobucket


Good Vibrations (Version Brian Wilson)


Photobucket

Photobucket


mardi 11 août 2009

Coïncidence







9 mars 2009 : Sanofi-aventis investit 100 millions € pour construire une usine de vaccin grippal saisonnier et pandémique au Mexique.


Extrait de l'article : La nouvelle usine de sanofi pasteur au Mexique sera construite selon les standards permettant à sanofi pasteur de basculer aisément de la production de vaccin contre la grippe saisonnière à celle de vaccin contre la grippe pandémique, dans l’éventualité où une pandémie de grippe humaine vienne à être déclarée et une fois la souche de virus grippal pandémique identifiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).


28 avril 2009 : Washington - L'apparition d'une nouvelle souche du virus de la grippe au Mexique le 22 mars et sa propagation aux États-Unis, au Canada et en Espagne ont incité l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à déclarer l'état d'alerte.


Extrait de l'article : Il reste encore à savoir si l'on mettra au point un vaccin contre le H1N1, même si l'OMS et le CDC agissent comme si on allait prendre cette décision. Lors de la conférence de presse qu'il a donnée le 26 avril à la Maison-Blanche, le directeur par intérim du CDC, le docteur Richard Besser, a déclaré : « Toutes les fois qu'une nouvelle souche de grippe fait son apparition, nous commençons à prendre des mesures pour le cas où il faudrait produire un vaccin. »


Le Chant des Chants




zag

Voir aussi la page MySpace.


lundi 3 août 2009

Marianne Aya Omac







Personnage charismatique, en constante recherche d'authenticité, Marianne Aya Omac se produit seule, en Quartette (basse, batterie, guitare), en quintette (Chœur, trio de cordes) ou avec le choeur de la buèges, ses concerts intimes et intenses font rimer féminité avec humanité…
(texte extrait de la page MySpace)




En savoir plus, écouter des extraits musicaux, voir des videos : il y le choix entre le site web (Marianne Aya Omac) et la page MySpace.

L'un de ses textes traduit en français :


be my witness 01

Photobucket