lundi 30 juin 2014

L'Humour du Prochain n°48 : «Artéides»







Extraits de la page Facebook «L'Humour du Prochain», qui, comme son nom l'indique, est consacrée au partage d'humour sous toutes ses formes et déclinaisons.


















dimanche 29 juin 2014

Armelle : Tout arrive spontanément dans l'instant







Malgré les apparences, il n'y a pas de contradiction entre suivre une voie spirituelle et ce qu'Armelle nous propose ici : que nous fassions une retraite en silence, que nous pratiquions la méditation, que nous lisions des livres, ou que nous allions écouter des enseignants de la nouvelle génération - dont elle fait partie -, quoique nous fassions donc, c'est toujours ici et maintenant que ça se passe, et à l'extrême pointe de ce présent, l'agissant se résorbe dans l'action : quelque chose s'accomplit, mais il n'y a personne qui soit séparé de l'action. Non pas «je médite», mais «je suis méditation», non pas «je pratique», mais «je suis la pratique», non pas «je fais des efforts», mais «je suis effort», non pas «je dis oui», mais «je suis oui».
Tout se fait de façon tellement plus aisée lorsqu'il n'y a personne pour le faire !




Une objection fréquemment soulevée :

«Les SDF dormant sur des cartons dans la rue ne sont pas une création de l'esprit, ils sont. La violence dans la rue, elle est. La torture sur des enfants existe. La faim dans le monde, c'est une réalité. Et ce n'est pas ce que dit Armelle.»

Ce que dit Armelle s'applique au moment où elle le dit, dans une pièce où elle dialogue avec des personnes : à ce moment là, il n'existe effectivement rien de concret tel que «la faim dans le monde, la torture, la souffrance, etc...» Cela n'existe que dans la mémoire de la personne qui l'évoque, sous forme de pensées expérimentées comme une réalité, et qui coupent cette personne de son expérience directe de l'instant présent. Vers la fin de l'extrait vidéo ( à 10' ), elle place le focus sur l'action possible : être interpellé en profondeur par des images vues aux infos, par exemple, peut pousser quelqu'un à se rendre sur place pour agir. Mais ruminer cela sous forme de pensées ne sert à rien si ce n'est pas suivi d'une action en conséquence. Chacun peut tout de suite, au moment même vous lisez ces mots, le vérifier : si vous êtes devant un ordinateur en plein milieu d'un conflit, avec des balles qui sifflent, des explosions de partout, alors oui, la guerre existe, c'est une réalité vécue dans l'instant. Mais si vous êtes bien tranquillement chez vous, la guerre existe-t-elle, ici et maintenant ? la guerre n'existe pas ailleurs que dans vos pensées, c'est aussi simple que ça...






samedi 28 juin 2014

Pensées : en écho à Ramana Maharshi







Le degré d'absence de pensées est la mesure du progrès vers la réalisation.
Mais la réalisation elle-même n'admet aucune progression. Elle est toujours la même.
Le Soi reste toujours en état de pleine réalisation. Les obstacles à la réalisation, ce sont les pensées. Le progrès spirituel est dès lors déterminé par le degré de déblaiement des obstacles qui s'opposent à la compréhension fondamentale que le Soi est depuis toujours réalisé. Les pensées doivent être contrôlées en cherchant à connaître qui en est l'auteur.
Vous plongez à leur source, où elles ne surgissent plus.
(Ramana Maharshi, l'Enseignement, p.534)




Qui est l'auteur de ma pensée ?
moi ..
un de ces "moi" pressé
qui ne fait que passer.
En le pointant du doigt,
je m'aperçois qu'il n'est là
que parce que je lui prête foi.
(Lise)




La conscience est totalement intelligente et omnisciente; elle dicte toujours les choix les plus appropriés en une circonstance donnée. Si c'est la conscience et non notre personnalité ou notre psychologie qui dicte nos choix, y compris les petits choix quotidiens, d'instant en instant, tous les choix que nous ferons dans l'existence procéderont de la sagesse, de la vérité, de la clarté, de la réalité, plutôt que de l'illusion.
(Lee Lozowick,Éloge de la Sagesse)




La pensée "moi" peut, comme toute autre pensée, être résorbée dans sa source. Il va falloir, pour cela, se confronter avec ce qu'Andrew Cohen appelle "la conviction émotionnelle de l'ego", qu'il faut également résorber dans sa source.






lundi 23 juin 2014

L'Humour du Prochain n°47 : Mr Horizontal et Mme Verticale







Extraits de la page Facebook «L'Humour du Prochain», qui, comme son nom l'indique, est consacrée au partage d'humour sous toutes ses formes et déclinaisons.



Adam


Aurélie Guillerey


Daniel Frost


François Godin


Icinori


Jacopo Rosatti







samedi 21 juin 2014

21 Juin : Solstice d'été et Fête de la Musique (2)








Pour commémorer ce 21 juin 2014, voici une compilation éclectique de musiques choisies parmi les publications de cette dernière année, sous le regard attentif des Lys Blancs. Profitez-en, et bonne écoute !












21 Juin : Solstice d'été et Fête de la Musique (1)




Photobucket

Photobucket





Photobucket



jeudi 19 juin 2014

Vivre en Présence n°43 : Ouverture








Extraits de la page Facebook «Vivre en Présence»




«Les gens se plaignent en disant qu’ils voudraient pratiquer mais qu’ils n’ont pas le temps. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai choisi de parler des Paramita - la générosité, la discipline, la patience, l’effort, la méditation et la sagesse - parce que ces vertus de Bodhisatva ne font pas seulement partie du chemin vers la bouddhéïte, elles font partie de nos qualités intrinsèques et nous avons à les développer dans notre vie quotidienne. Nous ne devons pas considérer que la Pratique c’est uniquement lorsque nous nous asseyons sur nos coussins de méditation ou que nous allons dans des Centres assister à des causeries sur le Dharma ou encore lorsque nous faisons les rituels, et que le reste de notre vie quotidienne c’est juste une tonne d’activités mondaines. Si nous faisons cette séparation, le temps que nous consacrons au Dharma est si infime alors que celui durant lequel nous sommes happés par les distractions du monde est si grand.»

Jetsunma TenZin Palmo (La perfection de l'Effort Enthousiaste)





De même que le premier aperçu de conscience éveillée peut advenir dans l'espace de temps entre deux pensées - pour ensuite devenir l'espace sans forme ni limite où se déroule tous ce qui est, y compris les pensées - la «typographie éveillée» se situe dans l'espace entre les mots et les ponctuations.
Dans cet espace, je suis, vous êtes, et c'est là que nous sommes tous ensemble. Le multiple est devenu Un.





Un pas vers le ciel
Le ciel sous mes pas
Le voyez-vous là-bas
Ce bleu du ciel là ?
Mais non il est ici
Juste au creux de ma vie
Et la terre son amie
qui lui a dit merci
Sous mes pieds attendris
Lui sourit






Vivre en Présence, c'est vivre «en direct» et non pas à travers le filtre opaque tissé par le mental intellectuel. Être en contact avec les choses, pas avec la pensée à propos des choses. Et la différence est patente : en Présence, j'éprouve, je ressens, c'est fluide, ça veille, c'est simple, c'est joyeux, c'est vivant. Dans le monde des pensées - on pourrait l'appeler «en absence» - je ne ressens rien d'autre que des émotions confuses, ça pense tout le temps, c'est souffrant, compliqué, ça dort, c'est d'un ennui mortel, un véritable «handicap sensitif...







mardi 17 juin 2014

Yvan Amar : La liberté





Nuages et coucher de soleil, en compagnie d'Yvan Amar et ses «Nourritures silencieuses».


soir 01


Non pas atteindre la liberté, mais être libre de tout but.


soir 06

La vrai liberté, c'est ne pas avoir le choix.
C'est être déterminé par l'UN, c'est être esclave de l'UN.

soir 05

Etre libre, ce n'est pas être sans limites, sans chaînes.

Ce n'est pas non plus choisir ses chaînes, ses limites.
Ce n'est pas non plus accepter ses chaînes, ses limites.


soir 04

Etre libre, c'est être sans objectif, libre d'objectif, sans autre objectif que celui d'être ce que nous sommes maintenant.

soir 02

La liberté, c'est le pouvoir de.
Affirmer sa totalité.
Non plus le pouvoir sur, mais le pouvoir de.
Non plus répondre à, mais répondre de.


soir 03




samedi 14 juin 2014

The Freak Brothers : Des dangers de la télévision





Freak brothers 01


Les "Freak Brothers" en version originale, sans sous-titres. Même avec peu de connaissance en Anglais, ça reste compréhensible et savoureux!


Freak brothers 02

Freak brothers 03



The fabulous furry Freak Brothers






freaks 01


feaks 02



jeudi 12 juin 2014

Vivre en Présence n°42 : Cheikh Khaled Bentounes - Hommage à Arnaud Desjardins









Extraits de la page Facebook «Vivre en Présence»





« J’étais encore enfant lorsque Arnaud Desjardins et Denise sa première femme, vinrent à Mostaganem en 1961. Dans le contexte de la guerre d’Algérie, nous étions très étonnés de voir deux Européens venir à la zâwiya située dans le quartier de Tijdit, réputé dangereux.
Accueillis par mon père, le cheikh el-Mehdî, nous n’avions approché Arnaud et Denise qu’à la fin du cours coranique et je n’en garde qu’un souvenir fugitif. C’est bien plus tard, en 1970, quand je vivais à la zâwiya d’Ivry, que je revis Arnaud, Salle Pleyel, lors de ses conférences et de la projection de ses très beaux films sur les traditions spirituelles orientales.
En 1990, à l’Assemblée Générale des amis de Fond d’Isère, nous nous sommes revus. Ce fut un grand bonheur et l’intimité partagée en toute simplicité la veille de l’Assemblée restera présente dans mon coeur. J’ai senti que le respect qu’il me témoignait s’adressait plus à la tradition que je représentais qu’à ma propre personne.
Cette attitude m’a permis de mesurer la sagesse et l’expérience de cet homme. Le fait qu’il accepte l’autre et le situe sur le même plan – alors que nous sommes de niveau et d’âges différents – témoigne d’une remarquable maîtrise de soi et de la maturité de sa réalisation spirituelle.
Lors de ma venue à Hauteville en 1996, j’ai découvert un lieu ouvert sur le monde et les autres traditions. La qualité du silence qui y règne est propice à la transmission d’un enseignement spirituel vrai, simple et sobre. Je souhaite qu’un havre de paix comme celui-ci perdure et que l’esprit qui l’anime demeure à jamais. »
Cheikh Bentounes
Extrait de la revue «Questions De», n° 111 (Édition Albin Michel)







«Être en Présence, c'est être en intimité avec soi-même et le partager ensemble, c'est savoir se relier dans l'instant avec ce qui nous habite en profondeur, c'est savoir écouter à partir de cette même profondeur, c'est être là, tranquille, disponible, attentif, vulnérable.
Vivre en Présence, c'est actualiser tout cela, ici et maintenant, instant après instant.»