vendredi 30 juillet 2010

Amandine Bourgeois






N'ayant pas de poste de télévision, je ne connais pratiquement rien de l'émission "Nouvelle Star"; ayant rencontré à plusieurs reprises il y a bien longtemps l'un de ses animateurs, j'ai donc tapé son nom sur YouTube pour voir ce que j'allai trouver; et là, au détour d'un click de souris, je tombe sur une video de cette chanteuse interprétant (ça date de 2008) un classique des beatles, repris plus tard par Joe Cocker, "With a little help from my friends". Il y a un ou deux passages de ce clip qui m'ont vraiment scotché à l'écran, et j'ai eu envie de le partager sur ce blog. Voici donc Amandine Bourgeois.




dimanche 25 juillet 2010

Caméra cachée : "Et vous trouvez ça drôle?"






Une preuve de plus du pouvoir de l'identification...l'expérience doit être terrifiante !





vendredi 23 juillet 2010

Eckhart Tolle : Conscience et Présence






Deuxième extrait de la même conférence.
"Qui vous êtes ne peut être défini à travers le processus de pensée." (E.Tolle)





mercredi 21 juillet 2010

Eckhart Tolle : La voix dans la tête






Un enseignement essentiel : voir, entendre cette voix qui parle tout le temps, ne pas tolérer une minute de plus que le "petit homme" ou la "petite femme" dans la tête fasse sa loi, ne plus jamais croire que je ne suis que ce "petit homme" ou cette "petite femme"...





lundi 19 juillet 2010

Pratique




voie 01

L'ILLUSION DE LA VOIE (Par Monko)

Il ne saurait donc exister une voie, donc une histoire dans le temps, menant de l'identification à la non-identification car ce passage, qui au demeurant n'en est pas vraiment un, ne concerne justement pas le temps, l'espace, et quelqu'un qui vivrait dedans, et il ne s'agit pas non plus de passer d'un état à un autre qui seraient sur un même plan d'expérience. Ici il s'agit d'un passage subit de la restriction à l'absence de limites, de contours, de centre; un passage subit du non-être à l'être, du rêve à la réalité, d'une histoire qui semble se dérouler inéluctablement dans le temps à la verticalité, à l'impersonnel, à l'intemporel.

Aussi, toute voie de purification, de progression tend à purifier ce à quoi nous sommes identifiés, à bien nettoyer la prison, rendue ainsi plus agréable pour le prisonnier. Toute idée de progression ne tend qu'à l'évolution du mental de l'individu, à passer d'un état de confusion à un état de clarté, qui peut certes être plus agréable mais n'est toutefois toujours qu'une possession, conditionnelle et branlante. C'est la clarté de quelqu'un, qui s'échafaude sur une ignorance de base: l'idée d'un moi qui peut aller d'ici à là et progresser vers la lumière.
Source : Non Dualité

voie 02


Voici le commentaire que j'ai laissé concernant l'article cité ci-dessus:

Je cite : "Ici il s'agit d'un passage subit de la restriction à l'absence de limites, de contours, de centre".
Une pratique spirituelle, à mon sens, n'a pas pour but d'obtenir que se produise ce "passage", mais de préparer la personne pour le cas où, par l'intervention de la Divine Grâce, ce passage se produirait. Tout de même, Ramana Maharshi a bien failli y laisser sa jeune peau d'adolescent; plus près de nous, c'est presque un miracle qu'Eckhart Tolle ne se soit pas retrouvé dans un hôpital psychiatrique. Et puisque nous en parlons, ma courte expérience de soignant en HP m'a fait rencontrer une personne qui, vu rétrospectivement, a de toute évidence vécu un état d'éveil soudain qui a littéralement détruit sa structure mentale trop faible pour contenir une telle énergie. Elle s'est donc retrouvée hospitalisée, et sa vitalité ne s'exprimant qu'au travers des pires bêtises, restant insensible à des traitements qui auraient réduit tout individu normal à l'état de légume, c'est une "cure de sommeil" (perfusion de très fortes doses de calmants pendant plusieurs jours) qui a eu finalement raison de cet "éveil" sauvage.
Donc, "Il n'y a rien à atteindre", on peut dire ça comme ça, mais notre pratique spirituelle, quelle qu'elle soit, reste notre bien le plus précieux.


voie 03

Pour ceux qui lisent l'anglais, deux liens vers des articles fort instructifs :
Une critique du courant "Neo Advaïta".
Un dialogue satirique et imaginaire mettant en scène quelques instructeurs bien connus.




dimanche 18 juillet 2010

Caméra cachée : Artefact






"Un artéfact ou artefact est un effet (lat. factum) artificiel (lat. ars, artis). Le terme artéfact désigne à l'origine un phénomène créé de toute pièce par les conditions expérimentales, un effet indésirable, un parasite. Mais sous l'influence du faux-ami anglophone Artifact, le mot est parfois employé pour désigner de manière générale un produit ayant subi une transformation, même minime, par l’homme et qui se distingue ainsi d’un autre provoqué par un phénomène naturel." (Wikipedia)




samedi 17 juillet 2010

Oldies (But Goldies) : The Box Tops






The Box Tops est un groupe pop américain des années 1960 dont le chanteur était Alex Chilton (âgé alors de seize ans). Ils sont restés célèbres pour leur tube The Letter en 1967, repris par Joe Cocker et Peter Tosh & The Wailers.

Hé oui, "The Letter", ce bon vieux tube des années 67-68 sur un thème qui n'a plus cours à présent : sans téléphone, sans internet, quel autre moyen de communiquer à distance y avait-il alors ? Ecrire, timbrer, poster : "Mon amour m'a écrit une lettre..."



The Letter
(written by Wayne Carson Thompson)

Gimme a ticket for an aeroplane,
Ain't got time to take a fast train.
Lonely days are gone, I'm a-goin' home,
'Cause my baby just a-wrote me a letter.

I don't care how much money I gotta spend,
Got to get back to my baby again
Lonely days are gone, I'm a-goin' home,
'Cause my baby just a-wrote me a letter.

Well, she wrote me a letter
Said she couldn't live without me no mo'.
Listen mister can't you see I got to get back
To my baby once a-mo'--anyway...

Gimme a ticket for an aeroplane,
Ain't got time to take a fast train.
Lonely days are gone, I'm a-goin' home,
'Cause my baby just a-wrote me a letter.

Well, she wrote me a letter
Said she couldn't live without me no mo'.
Listen mister can't you see I got to get back
To my baby once a-mo'--anyway...

Gimme a ticket for an aeroplane,
Ain't got time to take a fast train.
Lonely days are gone, I'm a-goin' home,
'Cause my baby just a-wrote me a letter.
Because my baby just a-wrote me a letter.


vendredi 16 juillet 2010

Lise et les Lys





Cliquer sur le bouton bleu "Play" (au milieu de l'image)



mercredi 14 juillet 2010

Des Lys...




Lys 00

Lys 01

Lys 02

Lys 03

Lys 04

Lys 05

Lys 06

Lys 07

Lys 08

Lys 09

Lys 10


Une musique qui a déjà accompagné il y a deux ans d'autres images de Lys, et qui revient ici pour jouer son rôle, le même et pourtant nouveau...




mardi 13 juillet 2010

La vie, simplement (1)







Cliquer sur l'image, puis utiliser les flèches droite et gauche du clavier.



dimanche 11 juillet 2010

Caméra cachée : Les doigts dans le nez






Voilà un agent de police qui ne manque pas de doigté!





samedi 10 juillet 2010

Oldies (But Goldies) : Maledictus Sound






Création de Jean-Pierre Massiera, cet album, publié en 1968, pourrait être la bande-son imaginaire d'un film d'épouvante et d'humour jamais tourné...inclassable, mélangeant plusieurs styles, une musique à découvrir.




vendredi 9 juillet 2010

mardi 6 juillet 2010

Funambule d'un temps




Funambule d'un temps++



Texte : Lise
Image et musique : Chronophonix



lundi 5 juillet 2010

dimanche 4 juillet 2010

Caméra cachée : Today News






Ce qu'on nous cache aux infos télévisées!





vendredi 2 juillet 2010

jeudi 1 juillet 2010