Hugosymphonie






Il fut un temps où, possédant un poste de télévision, je consultais régulièrement les programmes de la télé, mais aussi ceux de la radio, notamment de France-musique et France-culture. Or un jour, je tombe sur cet article :




Me voici donc, la nuit du 23 au 24 décembre 1985, au chevet de mon poste de radio et de mon enregistreur à cassettes, à écouter durant toute la nuit les cinq heures et quelques de cette oeuvre monumentale, et bien entendu, à l'enregistrer.
Ces trois cassettes ont bien résisté aux années, puisque, mettant à profil la période des vacances de la Toussaint, j'ai pu tout numériser, puis remastériser quelque peu, indexer, pour obtenir à l'arrivée une belle collection de fichiers MP3 que je vais me faire un plaisir de partager sur cette page du blog.





Il faut savoir qu'à ma connaissance (et après moult recherches sur le net) l'intégralité de cette oeuvre n'existe nulle part; un long extrait du 4ème cycle (L'Eau) a été publié sur une anthologie de musiques de Pierre Henry sous le titre "Gouttes d'eau" (titre original : variations pour une goutte d'eau) et c'est tout. Nous avons donc là ce qui ressemblerait à une exclusivité! Qu'importe, j'espère que vous aurez autant de plaisir que moi à découvrir ou redécouvrir cette musique intemporelle et fantastique, avec la voix incroyable de Martine Viard qui joue de tous ses registres pour féconder la poésie sauvage de Victor Hugo.









Voici donc les quatre cycles d'Hugosymphonie : La Terre, l'Air, le Feu et l'Eau.









Pour ceux qui souhaiteraient conserver cette oeuvre en mp3 ou la graver sur CD (ce que j'encourage vivement!), voici le lien pour télécharger les 15 parties de ce premier cycle d'Hugosymphonie.
















Télécharger le cycle complet L'Air.














Télécharger le cycle complet Le Feu.










Télécharger le cycle complet L'Eau.



3 commentaires :

Anonyme a dit…

remerciements pour being awake and recording that radio programme of Pierre Henry !

ITALIAN CDR ARMY

lissagaray a dit…

Merci pour cette rareté, à mon avis introuvable intégrale par ailleurs et que personne n'a jamais eu l'idée d'enregistrer. Un scandale. Ce sont des heures de plaisir d'écouter mais également des heures passées à retrouver chacun des poèmes car les citations ne portent souvent que sur un ver. Sacré Henri et sacré Hugo. Je ne trouve pas trace du prologue récité par Jean Paul Faré ? Aurais-je mal regardé ? Merci camarade. Tu réponds parfaitement à ce que devrait être Internet. Fraternité et Salut.

Chronophonix a dit…

Merci pour cette appréciation. Je n'ai pas connaissance qu'il existe un prologue récité par JP Faré...probablement introuvable !