mercredi 31 août 2016

Envers d'Ombres

















Cliquer sur les images pour ouvrir le diaporama haute résolution





mardi 30 août 2016

Diaporama : Montgolfières extraordinaires









Cliquer sur l'image, puis utiliser les flèches droite ou gauche du clavier pour faire défiler les photos.



lundi 29 août 2016

Crucifixus (Georges Crumb)








Crucifixus, extrait de Makrokosmos de Georges Crumb



Georges Crumb : Makrokosmos











George Crumb, né en 1929, a déroulé tout au long du XXe siècle une musique originale, puisant pourtant à de multiples sources : Cage, Webern (son ascétisme, sa concision), Debussy, les traditions orientales (Inde et Extrême Orient) et populaires en général. Sa recherche, portant sur les instruments, les timbres, les techniques d'exécution, les effets vocaux et instrumentaux particuliers, coïncide avec une dimension spirituelle d'aspiration rituelle et mystique, une indépendance de la pensée alliée à une grande sensibilité poétique. Dès 1962, avec les Cinq Pièces pour piano, le style de George Crumb atteint sa pleine maturité. Dix ans plus tard avec Makrokosmos - création inspirée des 24 Préludes de Debussy, des Mikrokosmos de Bartók et du schéma zodiacal -, il entrelace les performances physiques du pianiste - qui doit chanter, parler, psalmodier, siffler, grogner -, la préparation, l'amplification du piano et les références (implicites ou citations) à la tradition classique. La mise en jeu du corps de l'interprète-officiant contribue à créer un effet de présence musicale perceptible dans l'audition elle-même.







« Le titre et le format de mon Makrokosmos - explique George Crumb - reflètent mon admiration pour deux grands compositeurs du XXème siècle - Béla Bartòk et Claude Debussy. J'ai pensé, évidemment, au Mikrokosmos de Bartòk et aux 24 Préludes de Debussy. Toutefois, ce ne sont que des associations purement externes, et je suppose que l'impulsion spirituelle de ma musique est plus apparentée au côté plus sombre de Chopin, ou même à l'imagination enfantine du jeune Schumann. »



Un court extrait de Makrokosmos, avec la partition correspondante.(Pour ceux qui voudraient suivre la musique écrite tout en écoutant, il faut juste agrandir l'image...)








dimanche 28 août 2016

Janis Joplin : Ball and Chain












Vivre en Présence n°53 : Spiritualité poétique








Extraits de la page Facebook «Vivre en Présence»




Transparence, évidence
Ici plus rien ne pense
Scintillantes, féériques
Les lumières aquatiques
Dansent







Poème de Marie Gabrielle







«Être en Présence, c'est être en intimité avec soi-même et le partager ensemble, c'est savoir se relier dans l'instant avec ce qui nous habite en profondeur, c'est savoir écouter à partir de cette même profondeur, c'est être là, tranquille, disponible, attentif, vulnérable.
Vivre en Présence, c'est actualiser tout cela, ici et maintenant, instant après instant.»








samedi 27 août 2016

Reiser : Alcootest







Cliquer sur les images pour les lire en haute résolution.



Olivier Messiaen : Syllabes







"Syllabes" est extrait du cycle de mélodies "Harawi, chant d'amour et de mort", pour soprano et piano. Ici, c'est Yvonne Loriod qui accompagne au piano la chanteuse Rachel Yakar. Le texte est de Messiaen lui-même, avec des ajouts de mots et d'onomatopées provenant d'un dialecte des Indiens du Pérou. La performance autant pianistique que vocale pour interpréter ce chant est absolument remarquable.









vendredi 26 août 2016

LM : A temps, jour après jour








A temps

Amis, prenons le temps, déposons son offrande
Jusque dans la seconde qui pourrait le suspendre
Et restons là blottis tout au coin de l'horloge
A égrener la vie en chantant son éloge.

Qu'il ne puisse plus dire la plus petite chose
De ce qui doit passer et ce qui peut rester
Et respirons l'air frais en ce point concentré
Où plus rien ne décide de l'avant et l'après.

Lorsque posé à plat entre les deux aiguilles
Détendu et serein doucement il babille
Et qu'au creux de nos mains le voici qui scintille
Du feu de la Présence dont notre âme s'habille.

Amis, l'heure est si grave qu'elle meurt aujourd'hui
Libérée de l'entrave elle flotte, elle rit.
Mesurons la cadence de ce pas singulier
Tout entier rassemblé en une éternité.

Lise





Jour après jour (Piano : Michel)







jeudi 25 août 2016

mercredi 24 août 2016

Ange







Ange est un groupe de rock français, belfortain, créé à la fin des années 1960 par les deux frères Décamps (Francis et Christian). Au départ, la musique de Ange est constituée de textes d'inspiration médiévale et fantastique sur un rock progressif. Après de nombreux changements de musiciens et le retrait de Francis, le groupe tourne toujours, conduit par Christian Décamps et son fils Tristan. (En savoir plus)


Le premier concert de mon tout premier groupe de "rock progressif"  fut en première partie d'un récital d'Ange, c'est dire si leur musique évoque en moi des souvenirs...





Caricatures


Écoutez-moi caricatures !

Serpents de magnésium
Rampant dans mon œsophage
S'enivrant dans de l'hélium
De l'estomac du sage
Du sage que je suis
Ou que je croyais être
Suis-je un monstre de suie ?
Je croyais me connaître

Répondez-moi caricatures !

Le soleil s'est couché
Sur un autre univers
J'ai intenté le pied
Qui culbutera la terre
Caricatures de vie
Montagnes de mensonges
Suis-je un monstre de suie ?
Ne serais-je qu'un songe ?

(parlé)
Une péniche de joie
Glisse sur mon lacrymal
J'ai singé Attila
Pissant du haut de son cheval
J'imitais la Madone
Enveloppée dans sa carapace
J'ai poussé Al Capone
A vendre sa cuirasse

Un mercenaire fébrile
Pleurait dans son mouchoir
Pendant qu'une imbécile
Récurait son couloir
Son couloir de bataille
Rayé de zèbres fourbes
Quadrillant la mitraille
En épousant la courbe

J'ai vu le président
Cracher dans un calice
J'ai vu le président
Se soigner les varices
J'ai vu son firmament
Se dépuceler d'étoiles
J'ai vu mes trente-deux dents
Se transformer en poils

"Ta gueule" me dit l'apôtre
"Au cul" me dit l'évêque !
Si tu veux être des nôtre
Il faut clouer ton bec
Ah ! Si c'était si simple
Je fermerais ma gueule
Je prendrais l'aller simple
J'aimerais y aller seul

Et puis je suis content
Et puis vous êtes contents
Et puis ils sont contents
Alors je suis content
Que tout le monde soit content





mardi 23 août 2016

Zaniboni again : «Les Robots»





Zaniboni

Petit hommage à ma grande amie et chanteuse Zaniboni, et aux presque 10 ans de travail commun, aux tournées diverses, aux voyages, Irak, Qatar, Népal, Pakistan, et à tous ces souvenirs mémorables que l'on qualifie parfois de "vie d'artiste", mais que nous appelons tout simplement: la Vie...


Photobucket
Pakistan, Swat valley, mai 2004

Textes : Dom Pochon - Musiques : Michel Tardieu




lundi 22 août 2016

«Trop Banal», par Zaniboni









Pour savoir qui est Zaniboni, vous pouvez vous rendre sur Zikinf.
Le morceau en écoute ici s'intitule "Trop Banal", musique de Michel Tardieu sur un texte signé Dominique Pochon, enregistré "live" en mai 1994.





Chaukandi, Pakistan, mai 2004 



 Voici une version plus ancienne (Théatre du Tourtour, 1988) du même morceau, enregistrée "à l'arrache", donc comportant quelques défauts, mais inédite à 100% !






Lahore, Pakistan, mai 2004





Simplicité









Cliquer sur les images pour les voir en haute résolution.



samedi 20 août 2016

Pakistan : Swat valley






En 2004, la vallée de Swat était encore accessible...