lundi 20 juin 2016

Respirer les étoiles








C'est la nuit, tout est calme, on pourrait presque entendre respirer les étoiles. Dans un coin de la pièce, il y a un piano, et derrière ce piano, un musicien qui s'installe et se met à jouer. Les notes qui s'égrènent sereinement ont des accents de blues, car si ce qu'il improvise n'est pas, quant à la forme, un «vrai» blues, ça l'est indéniablement quant à l'esprit; voici donc Lilou's blues...







Les mots s'y plaisent, en noir et blanc..
Ils décrochent une à une les lettres
Pour les déposer entre les touches

C'est alors que l'étoile commence sa respiration
De plus en plus large et puissante
Jusqu'à tout fondre en une seule note.

Lise






1 commentaires :

Pascale a dit…

En communion avec vous deux...
Pascale