mardi 27 mai 2014

«Le cadeau de la vie», par Lise







C'était voici quelques années, sûrement beaucoup, mais peu importe car l'instant est resté «présent».

J'étendais du linge dans le coin d'un pré en été.
Une voix me fait me retourner et je vois une personne avec une poule dans les bras qui me dit : «elle s'est perdue et je l'ai attrapée.»
Au même instant elle découvre les autres poules dans le pré et très décontenancée poursuit : «à quoi ça sert que je la rapporte si vous les laissez toutes s'échapper ?»




Ma réponse m'amuse encore aujourd'hui car j'avais le sentiment qu'elle était très décalée avec la réalité de la personne qui me parlait et pourtant je n'avais rien d'autre qui me semble plus juste.
J'ai dit : «ce sont des poules de la campagne, elles ne savent pas qu'on peut s'échapper car nul enclos ne les retient prisonnières, le soir simplement elles regagnent le poulailler; de son point de vue elle n'est pas perdue, elle sait très bien où elle va mais du votre, elle ne devait pas se trouver là.»




La personne a posé la poule à terre, l'a regardée s'éloigner avec ses compagnes puis m'a demandé à visiter le poulailler, a découvert les nids, la mangeoire, l'eau, le perchoir avec le petit escalier pour y monter. C'était la première fois qu'elle voyait une «maison de poules», réalisait que rien n'obligeait ces animaux à y venir et tout pourtant montrait qu'elles y vivaient avec plaisir.




Alors c'est passé une chose qui m'a touchée, cette personne a dit : «j'étais perdue, j'avais perdu de vue la vie entre les murs des villes.»
S'adressant aux poules elle les a remerciées et elle est partie avec 6 œufs.. c'était le cadeau de la Vie.

Lise





1 commentaires :

Pascale a dit…

magnifique!
merci vous deux!