mercredi 2 mars 2016

Recette de cuisine





Il y a bien longtemps que j'ai écris ce texte, mais il me fait toujours rire, alors, je ne résiste pas à l'envie de le publier ici!

Cloque au râble bouillie

Une recette de la Mère Lan et du Père Sistant

Ingrédients:

10g de sel en morceau
15g de sucre en barre
Une noix de beurre d'étable
Du persil d'ici
De l'ail de là
Des échalotes noueuses
100g de farine de poisson
Un œuf de dindon
Des cerises pelées
De l'huile de mouton
Une belle cloque dépecée
Un râble confit

Recette :

Vous placez la cloque dans un grand plat en pyrex chromé
Mettez lui la noix de beurre dans l'anus
Salez légèrement, faites frire l'œuf, puis jetez le, il ne sert à rien.
Roulez la cloque dans la farine, puis lavez la à grande eau tout en sucrant au fur et à mesure jusqu'à disparition complète des 15g de sucre (pour émietter les barres, utilisez un couteau à lamelle)
Remplissez une casserole avec l'huile de mouton et posez la par terre.
Le moment crucial arrive : vous devez laisser tomber la cloque de 1 mètre de haut exactement dans l'axe de la casserole; prenez garde aux éclaboussures, l'huile de mouton est assez corrosive.
Une fois l'opération réussie, placez la casserole sur la cuisinière sans allumer, la cuisson doit se faire à froid; espérez, ça suffit en général; couvrez bien.
Pendant que la cloque cuit, bourrez le râble avec tout ce qui reste, n'importe comment, le plus vite possible, tassez bien, touillez, secouez le râble pour bien qu'il s'imprègne.
Laissez reposer 24 heures.
Le lendemain, à la même heure, retirez la casserole de la cuisinière et videz l'huile sur le râble placé auparavant sur le plat.
Vous devez à présent mélanger le râble et la cloque; pour cela, faites une profonde entaille dans le flanc de la cloque et enfilez-y le râble, lentement, pour ne pas l'abimer, jusqu'à pénétration complète; suturez la plaie avec du fil de lard, placez le tout dans une grande bassine remplie d'eau bouillante, laissez cuire 2 minutes, videz l'eau mais gardez la vapeur et laissez mijoter une heure.
Au bout de ce temps, c'est prêt; posez le tout sur un plat de service, découpez en tranches fines avec une scie à viande, servez avec du pain rassi et du ketchup belge.
Mais peut-être, sûrement même, n'avez vous plus très faim!
Alors vite, courez chercher le chien du voisin, ou à défaut n'importe quel chien, et donnez lui votre plat sans hésitation; normalement, l'animal va dévorer goulûment la cloque au râble, et va mourir dans les cinq minutes qui suivent d'une indigestion cataclysmique.
Il est alors prêt à servir d'ingrédient de base pour une autre recette dont nous parlerons un autre jour : les brochettes de chien à la cloque au râble bouillie.


1 commentaires :

suzystruyven a dit…

Encore,encore! Votre texte évoque des compositions loufoques réalisées au lycée avec un professeur de français déjanté qui titillait nos cellules créatives; nos brillants résultats (punaisés)épouvantaient les prof. de cuisine et de morale qui nous imaginaient réduisant en sauce javel la tête de la concierge, accompagnée de rondelles de cous de girafe, piquées de clous de girofle et de tapissier, de griffes de chats du quartier et décorées des mauvaises langues des cours supérieurs.
Merci de me rappeler ces joyeux souvenirs!