samedi 30 avril 2016

Melmoth : La devanture des ivresses







«Parce que La devanture des ivresses est un monolithe de solitude rock, un moment avec soi-même à écouter au soleil en pensant la mort multicolore, parce que Melmoth reste un artiste fantôme de l’histoire française et que personne n’en parlera plus jusqu’à sa mort. Forcément multicolore.
»

1969 : c'était l'époque où j'étais prêt à m'offrir un album de musique du moment que la pochette et le titre me plaisaient, ou m'intriguaient, me laissant supposer que j'avais affaire à une œuvre originale et inspirée. Ce fut le cas pour celui-là...





MELMOTH3