mercredi 19 avril 2017

Bodhisattva







« The compassion of the enlightened person constitutes the active expression of his wisdom, while his understanding of Reality constitutes the passive aspect. It is a compassion which is very different from the compassion of ordinary people. It focuses upon one thing and one thing only - namely, how to free people from the grip of unconsciousness and stimulate their minds into an awareness of Reality. Or in Buddhist terms, how to free people from the wheel of samsara and propel them into nirvana. And even though this is the greatest gift he could possibly bestow on other people, and the greatest way he can help them, he performs it effortlessly, with the minimum of fuss, day after day, in the spontaneity of his own endless wisdom.» (David Quinn)

La compassion d'une personne illuminée constitue l'expression active de sa sagesse, alors que sa compréhension de la réalité en constitue l'aspect passif. C'est une compassion qui est trés différente de celle des gens ordinaires. Elle est dirigée entièrement vers une chose, et une chose seulement, à savoir comment libérer les gens de l'emprise de l'inconscience et inspirer leur esprit vers la pleine conscience du réel. En terme Bouddhistes, comment libérer les gens de la roue du Samsara et les propulser dans le Nirvana. Et bien que ce soit le plus grand cadeau que cette personne illuminée puisse accorder aux autres, et la plus noble façon de les aider, elle le fait sans effort, sans faire d'histoire, jour après jour, dans la spontanéité de sa propre sagesse infinie.



2 commentaires :

Oliver a dit…

Selon Bouddha lui-même, il existe deux types de personnes illuminées : le Bodhisattva et l'Arhata. Le premier exerce de la compassion envers ses proches et tante de les aider sur la voie de l'éveil. Le second ne veut surtout pas influencer le cours des choses et laisse ses proches à leur destin se disant que s'ils sont dans un gouffre, ils s'y sont mis eux-même et que la meilleure façon de les en sortir est qu'ils le fassent par eux-mêmes.
Certains jours, je me sent une âme de Bodhisattva, mais souvent, devant l'inertie de mes proches je deviens Arhata.
Et toi, Chronophonix, où en es-tu ?

Amicalement, Oliver

JérÔMe ANDRE. - Elvah a dit…

Merci pour ce texte et l'image d'Arnaud et Lee...Lee, rencontré en subtil plusieurs fois, et Arnaud ...
Oui, recevoir d'eux la sagesse comme une eau de feu venue de la source...et puis un jour, c'est ton tour...Ouaouh