dimanche 8 février 2015

Hugues Aufray : «Aufray chante Dylan»






Présentation, par Pierre Delanoë (1965)
Bien avant que les premières chansons de Bob Dylan n’arrivent jusqu’à nous, Hugues Aufray, qui les connaissait depuis l’Amérique, disait à qui voulait l’entendre: «Dylan c’est formidable, un de ces jours j’enregistrerai un album qui lui sera entièrement consacré: vous verrez que ce sera très important». Le voici cet album et je crois réellement qu’il est très important pour la chanson. Il y avait pour le réaliser quelques difficultés à résoudre: d’abord le passage de l’anglais, langue contractée, au français, langue prolixe. Ensuite l’abondance dans le texte d’anglicisme, d’américanisme et surtout de “Dylanisme”. Enfin, la transposition du “son Dylan” en “son Aufray”. Ces problèmes on été résolus et je crois que vous allez entendre du “jamais entendu”. Certains auditeurs seront peut-être un peu déroutés à la première écoute, mais la sincérité du créateur comme celle de l’interprète finiront par les toucher au coeur. On peut vraiment parler d’événement, car, en chantant cet auteur américain, Hugues Aufray ressuscite sous une forme moderne un genre bien français oublié depuis un demi-siècle: la “complainte” pleine de vérités populaires, de fraicheur poétique et de simplicité musicale. Voilà pourquoi je n’hésite pas à dire que naissent aujourd’hui dans ce disque les premières chansons du folklore international de notre temps.